Menu:
 

Hello.

Très heureux de vous accueillir quelques instants sur ces pages. Nous vous proposons une ballade virtuelle au pays de Charleroi, le pays-Noir.

Ex-pays-Noir voudraient déjà pouvoir clamer certains? Sans-doute. Toutes ces friches qui sont dans notre paysage quotidien n'ont pas encore fait l'objet d'un engouement débordant chez nos contemporains. Seul l'oeil exercé, l'homme habile, peut encore voir dans la couleur noire de notre pays les reflets de la fièvre de l'or. Pour beaucoup, ce reflet ne s'admire plus que sur la gayette cirée posée sur la cheminée. Souvenir caché d'une époque pourtant glorieuse.

Les autorités régionales ont, il est vrai, profité de la manne européenne pour réhabiliter quelques ensembles notables en lieu d'exceptions : le Bois du Cazier, le Pass de Frameries et l'ensemble du Grand-Hornu suffisent à souligner cette volonté des pouvoirs publics à mettre en avant notre passé industrieux.

Chez la population, l'engouement est moins perceptible. Quoique... La réhabilitation de certains sites n'a pas demandé beaucoup de moyens à certains de nos amis motards,

le comité de quartier du Martinet est désormais fameux, les aficionados du paint-ball en extérieur se déploient de ci-de là dans leur treillis militaire...

D'autres ont skié, surfé, grindé et dévalé les pentes les plus fortes avec divers prototypes.

Ça bouge déja pas mal sur nos terrils.

Contribuez à Char-coal Environment

Nous vous proposons d'utiliser ce site pour tenter de répertorier les initiatives relatives à ces nombreuses friches qui font partie intégrante de nos villes et de nos champs. Un état des lieux semble en effet utile. Pour l'historien, l'archiviste. Pour nos enfants; qu'ils mesurent à l'aune de notre futur proche le travail de nos grands-parents et ce que NOUS faisons de cet héritage.

Tous les points de vue sont, ici, les bienvenus. Tous les projets qui gravitent autour de la thématique trouveront dans ce site un espace de parole, un outil de documentation, un album de souvenirs, un porte-voix...au choix.

Tourisme (de) carolo ou tourisme post-industriel, exploits sportifs ou habitudes du dimanche. Récit de vie ou réaction à chaud, coup de blues, coup de gueule, coup de pouce, ... Vous avez compris, c'est aussi à vous de remplir ce site pour que vivent nos noirs paysages !

Je vous donne rendez-vous, tout-de-suite sur la page contribute.

Qui s'intéresse ?

À force de visiter, de parcourir, de s'intéresser, on se rend compte qu'on est pas seul. Botanistes, géologues, historiens, artistes et aventuriers se croisent (parfois) dans ces étendues rendues à la nature.

Et puis, bien sûr, il y a les mineurs! Discrets, mais présents. Ils sont encore là pour raconter. Notamment aux jeunes, comme moi, qui s'ils insistent un peu auprès des anciens découvriront une épopée pas banale, celle qui a façonné notre ville, notre pays, notre europe : celle du charbon.

Aujourd'hui, nous vivons au milieu de ces témoins.Certains site industriels connus sont à l'abandon depuis plus d'un siècle et de beaus arbres les peuplent maintenant. Les sites abandonnés à la suite de l'ouverture des frontières aux sein des pays de la CECA; férmés dans les années '50, '60 et '70 disparaissent peu à peu sous les feuilles ou sous les pinces des bulls.

Témoins de cette fin de règne nous photographions, étudions, analysons et partageons nos témoignage avidemment. Comme si il était temps de faire l'inventaire final. De regarder dans le fonds du tiroir ce qu'il reste de ces annés d'activités....


Faire un lien Passé-Présent


Char.= Charleroi
Coal = Charbon
environment = le nôtre !
Vous aurez compris.

La Belgique est réputée pour être un pays plat ! (Alt.Max : 700m)
Au Pays-Noir (c'est comme ça que ça s'appelle vraiment !) , le paysage est montagneux ! Les sommets qui le parsèment n'ont pas émergé à une ère ~zozoïque quelconque; ils sont noirs et se sont des ouvriers qui les ont sortis de terre!!

Combien d'entre nous vivent en Belgique sans connaître la petite histoire qui les a menés là ? Il y a peu, je discutais avec Bruno D. qui m'avouait connaître ses origines polonaises mais ignorait qui de son père, grand-père ou arrière g-p. était arrivé en Belgique et pourquoi . Il s'est avéré que son grand-père, prisonnier de guerre allemand s'était évadé du charbonnage où l'occupant l' "employait", avait été caché dans la famille d'une lampiste de la mine qu'il maria peu de temps après la libération.

Aussitôt, l'homme revint travailler au charbonnage. Il mourut dans les années 80 d'une maladie respiratoire.

Toute la vie de cet homme polonais a gravité 'autour' et 'dans' le charbonnage. Avec ses camarades il a travaillé -dur- pour construire la société belge d'après guerre. Il a ainsi pût offrir celle-ci à ses enfants et à leurs enfants après nous... ca c'est mon pote Bruno qui se marie bientôt -véridique-


Reset
Up
Down

Edito#1

Pourkwa ?

Qui s'intéresse?

Contribuez

Bonjour à tous...Le site est encore en développement mais vous y trouverez déja des renseignements sur les terrils et leurs histoires.

Il y a de nouvelles photos !!

Nous travaillons à une page qui résumera l"épopée du charbon

Revenez bientôt nous rendre visite.En attendant plus de contenus, visitez la galerie principale.


Le site est né !
le site "Char.Coal.Environment" est né en ce mois d'avril 2006.



derniere mise à jour sept.2006





Balade terrils avec provélo le 25 juin.





Nouveau site concernant la politique walonne.http://www.pauvrewallonie.be/




Promenades de l'Office du Tourisme de Ch.


pages vues
visiteurs -